Bienvenue

Si vous désirez participer au forum, connectez-vous avec vos identifiants ou créez vous un compte.

(En cas de création de compte, un email vous sera envoyé pour validation et vous serez averti par courrier de l'ouverture de votre accès)

Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : REX imprimantes 3D

REX imprimantes 3D il y a 2 semaines 1 jour #303

Décrivez ici le modèle d'imprimante 3D que vous utilisez. Marque, modèle, forces, faiblesses...
Dernière édition: il y a 2 semaines 1 jour par 08484.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

REX imprimantes 3D il y a 1 semaine 5 jours #310

Bonjour,

Notre Club RSA "Constructeurs Amateurs de Machines Volantes" (CE Airbus) a acheté une imprimante Prusa i3 MK2 l'an dernier. Nous avons pris la version en kit à assembler pour économiser 300 euros, reçue le Lundi ça m'a pris 2h tous les soirs jusqu'au Vendredi pour l'assembler et elle était prête à imprimer pour le week end. Pas de souci particulier pour l'assemblage, il faut bien regarder les images du manuel.

Elle peut imprimer tous les matériaux usuels (PLA, ABS et beaucoup d'autres), il faut trouver les bons réglages pour chaque donc ça demande un peu d'expérimentation mais c'est le genre de choses qu'on peut partager. Il y a le plateau chauffant (dimensions 25cm*21cm) donc les pièces restent généralement bien attachées (ça arrive de décoller quand même si la surface de contact est trop faible).

Un point très positif de cette imprimante c'est qu'il n'y a pas besoin de brancher un ordinateur pour imprimer, on peut apporter le fichier sur une carte mémoire SD.

Tout le monde ne s'en sert pas à l'asso car d'une part tout le monde n'en a pas l'utilité et d'autre part ça demande de passer un peu de temps à comprendre comment ça marche (pas seulement l'imprimante mais aussi la préparation des fichiers etc...), mais pour ma part j'en suis très content, j'ai déjà fait quelques petits outillages et supports en PLA (pas des pièces qui voleront) et c'est bien pratique.

Christophe Bozec

20170319_212848.jpg
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

REX imprimantes 3D il y a 1 semaine 5 jours #314

Bonjour,

Dans le bureau d'étude dans lequel je travaille, nous utilisons intensivement (environ 10 à 15 h par jour et ce depuis plus d'un an) une Zortrax M200 (1800 €). Elle est plug and play, très simple d'utilisation mais les fonctionnalités sont limitées : une seule matière à la fois, principalement de l'ABS et le réglage de la qualité d'impression étant sommaire, les objets volumineux prennent vite plusieurs jours d'impression. Modèle très fiable et de bonne qualité, je recommande !!

Dans le fablab de mon école, il y a 2 Ultimaker 2+ (1900 €) également utilisées intensivement (environ 20h par jour depuis maintenant 2 ans). Egalement plug and play et très simple d'utilisation, le soft dispose d'un onglet "avancé" permettant aux utilisateurs plus expérimentés de changer la plupart des paramètres pour imprimer avec des matériaux flexibles ou renforcés en fibre de carbone notamment. Plusieurs diamètres de buses interchangeable sont disponible ce qui permet d'avoir des impressions de très bonne qualité et très longue ou au contraire, des impressions plus grossières mais très rapide. Modèle un peu plus compliqué à prendre en main que la Zortrax mais tjrs très fiable, je recommande !!

Toujours dans mon école, il y a une FormLabs 2 (4000 €) qui, contrairement aux deux autres, fonctionne avec de la résine liquide (SLA). Le volume d'impression est limité, la matière est environ 5 fois plus chère mais la qualité d'impression est incomparable. Au delà du prix de la matière, les ampoules UV et les bacs de résine sont à changer régulièrement ce qui entraîne un coût d'utilisation quasiement 10 fois plus élevé qu'une imprimante FDM classique. Enfin, même si la resistance à la chaleur est souvent meilleure avec des impressions 3D en résine, les pièces se dégradent fortement dans le temps si elles sont exposées aux UV.

Encore et toujours dans mon école, nous avions, avant les ultimakers, 2 Voladora V2 de chez Tumaker. Pour le coup, je les déconseille vivement. Enormement de problème d'extrusion, des réponses du support très flou. L'imprimante n'était pas fiable, beaucoup d'impression foirait en cours de route et nous passions un temps fou à la réparer.
Toujours dans la catégorie "à éviter", dans l'école de ma soeur, il y a une replicator 2 de chez Makerbot (environ 2500€). Coté performance, on est proche de la Zortrax : les impressions sont de bonne qualité mais assez longue. Le service après vente est très correct et réactif mais l'imprimante n'est définitivement pas assez fiable pour une utilisation intensive en fablab.

Même si je n'ai pas eu l'occasion de l'essayer, mes collègues ne tarisent pas d'éloges à propos des Original Prusa I3 (MK2, MK2S ou MK3). Elle ne coute que 900 euros (pour le modèle plug and play) et fournit des prestations similaires aux autres modèles concurrents plus chers. Elle dispose d’énormément de fonctionnalités (calibrage automatique des 3 axes, détection des sauts de pas, etc ...). Son design étant totalement open source, une grosse communauté s'est formée autour de cette imprimante qui reçoit continuellement des améliorations et fonctionnalités supplémentaires. Enfin, il existe également, pour 300 € de moins, une version en kit vraiment très simple à monter, largement à la portée de n'importe quel constructeur amateur. Un de mes collègues en possède une depuis 3 ans et même si son utilisation n'est pas très intensive (seulement quelques heures par jour), aucun problème de fiabilité n'est a déploré.
Le design étant open-source, beaucoup de copies sont apparues sur le marché et même si les prix est souvent plus attractifs, c'est souvent la fiabilité qui en prend un coup.

Pour comparer les imprimantes 3D, le site internet 3Dhubs, permet de mettre en relation des particuliers ou entreprise disposant d'imprimantes 3D et des utilisateurs souhaitant imprimer des pièces. Ce site récupère des avis sur chacune des imprimantes 3D et sort chaque année un classement objectif des imprimantes 3D les mieux notées.

Dernière remarque, un peu hors sujet : il me semble que l'export au format STL est désactivé sur la version éducation de SolidWorks. Il sera donc impossible d'imprimer les pièces conçu dessus.

Je précise que je n'ai aucune action parmis les marques cité ci-dessus :), qu'il ne s'agit que de mon ressenti en esperant que cela vous soit utile.

Rémy LECHELON
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

REX imprimantes 3D il y a 1 semaine 5 jours #315

Merci pour ces précisions.

Concernant l’export STL, il semble possible de passer par eDrawing :

Student version: Open eDrawing, which comes with every SOLIDWORKS edition. Open your .SLDPRT file by clicking “File,” then “Open” and then select your design. Finally, save your file as an .STL file by clicking “File,” “Save as,” select “Save as type” and then hit “.STL.”

export_STL-in_eDrawings
Be sure to enable “Export STL in eDrawings” in the student version.
You can then take this .STL file and upload it to a home printer’s proprietary or open-source software, where you will add support structures, infill, layer resolution and so on. There will be an option for you to print, and it will send your SOLIDWORKS .STL to your printing destination, and then you’re all set.


Source : https://www.engineersrule.com/how-do-you-design-a-solidworks-model-for-3d-printing/

Quelqu'un pourrait-il confirmer ?

Sinon, il faudra trouver le moyen de faire convertir les fichiers par une version pro.

Merci.

Patrick
Dernière édition: il y a 1 semaine 5 jours par 08484.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

REX imprimantes 3D il y a 1 semaine 4 jours #317

Passer par Edrawing ne fonctionne pas toujours. Les fichiers STL généré sont souvent non manifold ou carrément corrompus. Certains slicers (Slic3r ou Cura) ont des fonctions permettant la réparation de ces fichiers mais le résultat est assez aléatoire.

En ce qui concerne les imprimantes 3D, j'ai oublié de parler des imprimantes Delta.
Une association de mon école à acheté une He3D Delta grande dimension (permettant d'imprimer des objets jusqu'à 60 cm de haut). Pour 300 € en kit, ça n'a pas été une bonne affaire. Le kit est arrivé incomplet (heureusement, on disposait d'autres imprimantes 3D pour produire les pièces manquante). Le kit a été très difficile à monter et je ne parle même pas du calibrage pour lequel aucun fichier n'était fournis.

D'un point de vue mécanique, je déconseille les imprimantes Delta à courroie : Tout le poids de la tête est maintenu par des courroies qui, même renforcé, ne seront jamais aussi rigide que des barres en INOX diamètre 8 utilisé sur d'autres modèles avec des architectures plus classique (Ultimaker, Zortrax, Pursa I3).

Rémy LECHELON
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Vos assurances RSA

Petites annonces

Retrouvez les petites annonces du site ou déposez les vôtres.

Boutique RSA

La Boutique est à votre disposition pour renouveler ou prendre une adhésion en ligne, adhérer au RSANAV, aussi acheter un article RSA (Textiles, Casquettes, Cahiers du RSA, goodies, ...)

Cahiers du RSA

Depuis 1947, notre très belle revue fédérale est une publication technique. Documentée et reconnue dans le monde aéronautique, elle démontre notre savoir faire et donne de précieux conseils.

Clubs RSA

Votre fédération représente de nombreux Aéroclubs, Associations de construction, de restauration, Musées et structures de sauvegarde du patrimoine, mais aussi, tous les passionnés que vous êtes.

RSANav

Le RSA-Nav est un service alternatif à celui de l’OSAC pour les renouvellement des certificats de navigabilité de nos aéronefs agréé par la DGAC. Nos 38 experts "PEN" bénévoles sont à votre disposition à proximité de votre terrain.